Notre regard face à l’informatique et à la programmation doit changer.

« De toute manière, je suis nul/nulle en maths/informatique !» C’est toujours par de la tristesse que je réagis à cette remarque par trop banale à l’école, à l’université, comme au quotidien. Martin Grandjean demande dans son dernier billet [1] « des cours qui mettent en pratique des approches humanités numériques », mais ajoute que « l’apprentissage de la programmation ne se justifie que lorsque les chercheurs actifs dans la faculté en question en ont une utilité ». Je prétends que tout le monde doit avoir accès à des rudiments de programmation, bien avant d’en être à envisager d’entrer à l’université. Continue reading “Notre regard face à l’informatique et à la programmation doit changer.”